Carole VEILLARD et Jacques CHAUVET
CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU CANTON DE
GUJAN-MESTRAS
 
Gujan-Mestras, Le Teich, Marcheprime et Mios sont des villes différentes, rattachées à un même territoire : le canton de Gujan-Mestras. Ostréiculture, pêche, chasse et sylviculture constituent leurs fondements identitaires. Si notre territoire est pluriel, les enjeux, eux, sont communs !
Un territoire pluriel, des enjeux communs
Marcheprime « Rien ne se fait sans passion »
 
 
 


Marcheprime-1Historiquement, le cœur de vie de la commune de Marcheprime se développe au lieu dit Croix d’Hins, situé sur l’ancienne voie romaine Bordeaux-Dax.
 

 

 

Ce n’est qu’au milieu du XIX° siècle, avec l’arrivée du chemin de fer reliant Bordeaux à La Teste de Buch, que ces lieux-dits rattachés administrativement à Biganos connaissent un essor industriel et démographique conséquent.

 

 

C’est à cette époque et par l’achat de nombreux hectares de lande agro-pastorale aux abords de la voie ferrée, que les frères Perreire modifient la vie locale. Ils plantent une immense forêt de pins qui crée  une activité économique importante, en lien avec son exploitation et la transformation de ses produits. La vie s’y développe et l’on assiste après 1862, à la naissance du bourg de Marcheprime qui compte une école, une maison d’instituteur, une église et un presbytère.

 

 

Croix d’Hins reste actif également. On notera la construction d’un aérodrome en 1903, remplacé en 1920 par la station radio « Bordeaux Lafayette » servant aux communications téléphoniques entre la France et les Etats Unis. Une poudrière verra également le jour sur ce territoire pendant la première guerre mondiale. Ce n’est qu’en 1946 que Marcheprime prend le statut de commune, représentant un nouveau territoire administratif de 24,56 km², incluant Croix d’Hins. Elle recense alors 707 habitants. Son environnement forestier fait d’elle l’une des 27 communes girondines du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne dans laquelle aujourd’hui un peu plus de 4.500 habitants ont choisi de résider. Située à mi chemin entre l’agglomération bordelaise et le Bassin d’Arcachon, Marcheprime attire par sa proximité et son accessibilité. Elle est desservie par les routes départementales 1250 et 5, par l’A63 et le réseau ferroviaire. Son attractivité lui permet de développer des infrastructures culturelles comme La Caravelle, scolaires telles que l’école primaire et le collège Gaston Flament mais aussi économiques avec l’implantation de divers commerces. Depuis 1997, le maire de Marcheprime est Serge Baudy.

 

 

MARCHEPRIME :
3, avenue de la République
33380  MARCHEPRIME
Tél : 05 57 71 18 70

 

 

« Données population ; Source INSEE population légale au 1er Janvier 2012 »
« Données superficies : Source INSEE »


 
 
 
Carole VEILLARD et Jacques CHAUVET
CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX
DU CANTON DE GUJAN-MESTRAS
 
Gujan-Mestras, Le Teich, Marcheprime et Mios sont des villes différentes, rattachées à un même territoire : le canton de Gujan-Mestras. Ostréiculture, pêche, chasse et sylviculture constituent leurs fondements identitaires. Si notre territoire est pluriel, les enjeux, eux, sont communs !
REVUE DE PRESSE
  • 19 avril 2019
    589 000 € pour le canton de Gujan-Mestras
  • 29 mars 2019
    Bilan des conseillers départementaux, plus de 2.3 millions d’euros de subventions allouées au canton
  • 25 mars 2019
    Répartition du FDAEC 2019 entre les communes du canton
  • 19 mars 2019
    Réunion d’information et de bilan des Conseillers Départementaux du canton de Gujan-Mestras
NEWSLETTER